Rappel Journée Réflexion avec Dominique Collin le 29 Février , Lycée ST Félix La Salle 10 H – 16 H 30

Parce que nous avions beaucoup apprécié sa conférence à Nantes de 2019 autour de son livre : « Le christianisme n’existe pas encore », nous avons décidé de faire revenir ce jeune dominicain belge de Louvain, pour nous faire entendre « L’Évangile d’un autre christianisme…», objet de son dernier livre : « L’Évangile inouï ». Mais il n’est pas nécessaire d’être venu à cette conférence, ni d’avoir lu ses livres pour venir réfléchir avec lui.

Programme de la Journée

10h – 12h 30 : Exposé, carrefours, débats.
12h30 – 14h : Pique-Nique tiré du sac
14h – 16h 30 : Exposé, carrefours, débats

Contenu

À partir du livre de Dominique Collin, nous pourrons aborder diverses questions de son livre. Nous vous proposons un laboratoire de recherche autour de 4 thématiques :

  • L’Évangile, un appel à être Soi
  • Pour que les hommes d’aujourd’hui puissent découvrir la nouveauté de l’Évangile
  • L’Évangile une invitation à exister enfin
  • L’Évangile et la joie de la Vie

mais les échanges seront bien évidemment très ouverts à toute autre question.

Accès à l’invitation direct 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le groupe « Poursuivre » de Nantes organise une journée de réflexion « Peut-on encore sauver l’Eglise »

Mardi 28 avril de 9 h 30 à 17 h – Conférence de Jean-Louis Jean-Louis Schlegel,sociologue des religions, philosophe, nous aidera à scruter et à saisir la pensée de Hans Kung sur le Thème « Peut-on encore sauver l’Eglise », lycée professionnel et hôtelier  » les apprentis d’Auteuil », chemin du couvent à Bouguenais ,grand parking et bus 36 arrêt caboteurs. déjeuner au restaurant pédagogique.

S’inscrire auprès de Jean Fayret tel 0240718258  ou de Claude Duquoc tel 0253451266 et ceci 15 jours avant la date de la conférence du 28 avril. Le repas est à 22€

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

ÉCRIVONS ENSEMBLE LES « CREDOS DE NOTRE TEMPS ».

Nous CCB44 avons commencé à mettre en ligne sur notre site plusieurs Credos ou Profession de Foi

1 – La belle Prière de Dom Helder Camara (1909-1999), son Credo qui nous inspire toujours
2 – Prière de Mgr Marcel Perrier : à Dieu le Père
3 – Prière sous forme de Credo de Francis Tisné curé de Saint Lary Soulan
4 – Credo des Eglises Réformées
5 – Le Dieu auquel je ne crois pas de Pedro Arias
6 – Proposition de foi, Gérard Dupont Membre CCB44
7 – O Source de toute Vie, Jacqueline Draillard Membre CCB44

Lire ces professions de Foi

Ce mois-ci nous vous proposons l’accès au site National pour découvrir d’autres Credo pour ce temps de Carême qui approche. Le projet ne consiste pas à rédiger « le » Credo de la CCBF, mais de mettre à disposition des célébrations des versions du Credo, émanant de la pratique. A la limite, chacun pourrait rédiger son Credo et le réciter lors d’une célébration. Ce serait une voie de transmission de la foi plus authentique et plus convaincante que la récitation mécanique de textes datant de plus de quinze siècles, traduit du grec en latin puis en français avec tout ce que cela signifie d’imprécisions. Cette initiative repose sur une intuition très forte : la Révélation est un processus continu, qui ne s’arrête pas à la dernière ligne du Nouveau Testament. De siècle en siècle, la foi des chrétiens a été précisée, corrigée de ses errements, approfondie. La CCBF témoigne de ce mouvement. Vous trouverez cet ensemble de Credos

sur le site CCBF à cette page

  1. Le Credo de Bartimée
  2. Le Credo de Paul Fleuret
  3. 3 Credos dont 2 de Claude Bernard
  4. Le Credos de l’Ecologiste
  5. 8 Credos
  6. Credo de l’Eglise évangélique presbytérienne du Chili
  7. Credo de Patrick Pougault
  8. Credo du Pasteur Béatrice Cléro-Mazire
  9. Credo de l’Homme debout
  10. Je Crois tourné vers toi
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

L’ »Eglise Liquide » – Article issu du site National

La situation actuelle de l’Eglise de France est préoccupante :

Entre 1961 et 2012, donc en 50 ans, le pourcentage des français qui vont à la messe tous les dimanches est tombé de 35% à 6% – il est entre 2 et 3% aujourd’hui, et moins de 1% pour les jeunes de moins de 30 ans,

Entre 1990 et 2015, le nombre de prêtres diocésains est tombé de 25 200 à 11 900, et il continue de chuter au rythme de 400 à 500 par an. Nous sommes confrontés à un schisme silencieux. De fait de nombreux catholiques quittent leur paroisse et cessent toute pratique. Les raisons sont multiples : parce qu’ils se sont heurtés à l’institution sur les questions de gouvernance, de la place des femmes, parce qu’ils considèrent que l’institution s’est compromise avec la droite dure du pays et ne respecte pas la liberté de conscience, parce qu’ils estiment que l’institution a perdu sa crédibilité dans sa gestion des questions de pédocriminalité et de bien d’autres abus, parce qu’ils ne supportent plus les célébrations sans saveur, les sermons à l’eau tiède, le retour des rites, des dentelles et du sacré…

Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’ils ne croient plus en la pertinence de l’Évangile.

Ensemble ces chrétiens forment ce qu’on appelle l’ »Eglise liquide », insaisissable, sans lien d’appartenance, sans visibilité. Comment tous ces gens-là peuvent-ils vivre leur foi, faire communauté, partager, célébrer ?

Nous sommes nombreux à penser que c’est la mission de la CCBF de maintenir ces baptisés-là ou ces communautés-là en lien ; c’est une des fonctions essentielles de notre réseau. Cette rubrique a pour objectif de présenter cette église liquide et donner des pistes sur les façons dont elle pourrait s’organiser. Elle comprend :

  • L’interview d’Arnaud Join Lambert par les dominicains belges, dans laquelle il nous explique l’évolution de l’Eglise autour de ses 3 pôles, 1) le paroissial, 2) le religieux et 3) un nouveau pôle à inventer et à mettre en route qui est sans doute le pôle d’avenir pour l’Eglise, dans un monde où elle sera, ne l’oublions pas, très minoritaire ;
  • La présentation qui a été faite lors des assises du réseau de la CCBF le samedi 5 octobre 2019 par Anne-Sophie Hourdeaux et Chris Delepierre et dans laquelle sont présentées les initiatives prises par des baptisés en église liquide, ce qui permet de prendre conscience que l’espace où les baptisés peuvent exercer leur liberté est sans limite.

En guise de conclusion (provisoire), rappelons nous deux préceptes cités dans cette présentation :

Ne luttez pas pour essayer de changer le modèle qui pose problème. Créez un nouveau modèle et faites-en sorte que l’ancien devienne obsolète » (Buckminster Fuller)
« Mieux vaut demander pardon que demander l’autorisation… »

Michel Bouvard
Vous trouverez l’ensemble des vidéos et des textes sur ce sujet :

sur le site National à cette page

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Avoir raison cinquante ans trop tôt : la tentative de « déclergification » initiée en France après mai 1968

Avoir Raison cinquante trop tôt : Echanges et Dialogues

C’était en 1968-1969… Un groupe de prêtres à Paris, sans doute sous l’influence de mai 68 et de la prédication du carême de Jean Cardonnel à la Mutualité, prend l’initiative de créer un programme qu’ils disent être de déclergification. Plus largement, on parlera de contestation. Ils sont alors une poignée. Six mois après, ils seront près de mille (francophones de France et d’ailleurs) à avoir signé ce programme. Bien sûr, la plupart d’entre eux sont maintenant décédés ou le seront bientôt… On peut rappeler Louis Evely, Marc Oraison, Jean Cardonnel, Émile Poulat, Robert Davezies parmi les plus connus et puis combien d’autres… On peut citer aussi quelques évêques qui les ont écoutés : Guy Riobé, Jacques Gaillot… mais sans éveiller beaucoup d’écho… et sans doute sans aucun soutien. Entre cette tentative de déclergification et la condamnation du cléricalisme répétée aujourd’hui sans relâche par le Pape François, il y a plus que des convergences, mais il y a aussi cinquante ans de passés…

Lire l’Article sur Garrigues et sentiers à lire

A la suite de cet article Garrigues et sentiers a publié :

Pour la « déclergification », n’attendons pas encore cinquante ans !

L’article de Jacques Meurice Avoir raison cinquante ans trop tôt : la tentative de « déclergification » initiée en France après mai 1968 a suscité un commentaire de Marc Durand qui nous a paru suffisamment important pour que nous le publions sous forme d’article afin d’en faciliter la lecture.

Lire l’article complémentaire sur Garrigues et sentiers à lire

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La pédophilie dans l’Eglise de 1789 à nos jours, Blog de René Poujol

Ce sont les victimes, en sortant de leur silence, qui ont contraint l’Eglise à sortir du sien ! 

La pédophilie dans l’Eglise continue, chez nous, de faire l’actualité avec le procès récent de Bernard Preynat (1), l’attente du verdict définitif concernant le cardinal Barbarin et la poursuite des travaux de la commission Sauvé. Bien des choses essentielles ont été dites sur ce dossier par des théologiens (nes) moralistes, des psychanalystes, psychothérapeutes, canonistes, juristes, sociologues, journalistes… et victimes ! Il manquait le regard de l’historien. C’est désormais chose faite. Le 16 janvier est paru au Seuil : On savait, mais quoi ? avec pour sous-titre : La pédophilie dans l’Eglise, de la Révolution à nos jours. Le livre est signé de Claude Langlois, historien spécialiste du monde catholique. (2) Contre les fantasmes et les approximations, notamment statistiques, Il nous offre une plongée tout à fait éclairante sur les faits, leurs causes probables et les possibles voies de sortie de crise pour l’institution ecclésiale. Tout simplement passionnant !

Suite sur le Blog de René Poujol à lire

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire