Bonne Fête de Toussaint !

TOUS SAINTS ?

La définition du Petit Robert est très éclairante d’une « sainteté » qui nous semble aux antipodes de nos propres vies : le saint est celui qui « mène une vie irréprochable, en tous points conforme aux lois de la morale et de la religion ». Voilà bien une forme de sainteté parfaite qui paraîtra sans doute inaccessible à la plupart d’entre nous, j’imagine, d’autant plus que nous savons bien que la perfection n’est pas de ce monde, et qu’elle n’a rien à voir avec cette sainteté dont nous parle l’Écriture.

(….)

Lire la suite sur le Blog de Denis Chautard

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La première conférence de l’année : « plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien »

Notez bien cette date : le mercredi 28 novembre à la salle de la Manufacture à Nantes, conférence avec Pierre-Louis CHOQUET, co-auteur du livre « plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien ». 3 jeunes chrétiens ont écrit ce livre passionnant.  » Nous, jeunes chrétiens, prenons la parole. Face aux évolutions rapides auxquelles le monde se trouve confronté, une partie des croyants, récemment remobilisés dans les rangs de la Manif pour tous et de Sens commun, sont tentés de jouer la carte de la méfiance et d’ériger le catholicisme en rempart contre la modernité. Nous nous y refusons. Au contraire, nous attestons d’un christianisme plongé dans le monde, qui entre en dialogue avec la diversité des expériences spirituelles de nos contemporains. »

A ne pas manquer.

Accès direct à l’invitation

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Autour du Cléricalisme

Nous vous proposons un ensemble de réflexion autour du cléricalisme, thème abordé récemment par le pape François et repris dans les médias.

1 Définition

Pour être fidèle à l’esprit du Christ et à l’évangile, le Pape François exhorte l’Eglise à se libérer du cléricalisme. Extraits et citations marquantes.

Un attachement qui bride la liberté

« Seule une Eglise libérée du pouvoir et de l’argent, libérée des triomphalismes et des cléricalismes, témoigne de façon crédible que le Christ libère l’homme. Et celui qui, par amour pour elle, apprend à renoncer aux choses qui passent, embrasse ce grand trésor: la liberté. Il n’est plus bridé par ses attachements, qui réclament toujours quelque chose de plus, mais n’apportent jamais la paix, et il sent que son cœur se dilate, sans inquiétudes, disponible pour Dieu et pour ses frères. »
(Discours du 5 mai 2018)

Lire la suite

2 Aux clercs l’honneur d’oser déraciner le cléricalisme ! (Garrigues et sentiers)

C’est essentiellement aux  clercs  (prêtres, évêques et diacres) que reviendra, à mon avis, l’honneur de faire sortir le peuple de Dieu du cléricalisme. Mais il s’agit sûrement d’un rude chemin à parcourir, et il semble qu’il ne peut être vécu qu’ensemble. Les disciples de Jésus partent au minimum deux par deux, et c’est quand nous sommes réunis en son nom qu’il est là au milieu de nous.

Lire la suite

3 Jusqu’ou peut-on débattre dans l’Eglise Anne-Marie Pelletier (article dans le site de Croire) sur le cléricalisme

Questionner l’Église n’est pas forcément la remettre en question  ! Un entretien avec Anne-Marie Pelletier, théologienne, lauréate du prix Ratzinger 2014, autour des grandes questions qui agitent l’Église et dont il n’est pas toujours facile de débattre.

Lire la suite

4 Conférence de Jacques Musset sur le Cléricalisme

Pour terminer ces articles sur le cléricalisme nous vous proposons l’intégralité d’une Conférence de Jacque Musset sur ce sujet au Centre Protestant de Versailles à l’initiative du Cely (Chrétiens en Liberté Yvelines).

Jacques Musset a été prêtre durant 22 ans, successivement aumônier de lycée et  animateur de groupes bibliques. Il est l’auteur de l’ouvrage : « Le Livre de la Bible » (Ancien et Nouveau Testament) publié chez Gallimard. Ayant dû quitter la prêtrise pour se marier, il s’est investi dans la formation à l’écoute et à l’accompagnement des malades en milieu hospitalier. Depuis sa retraite il a écrit plusieurs livres sur l’aventure spirituelle et chrétienne, il anime des  sessions sur ce thème, Il participe activement à la vie  de l’Association culturelle Marcel Légaut, grand spirituel du 20ème siècle qui l’a marqué en profondeur.

Accès à l’intégralité de la Conférence

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Sur ‘Le Blog des paroissiens progressistes’

A propos du document final sur le synode des jeunes  Continuez à fermer les yeux ,chers évêques …….

« La participation des femmes : «une question de justice» ou encore le § 150, celui qui a recueilli le plus de votes contre lui, qui rejette «toute discrimination ou violence sur une base sexuelle» et recommande de «favoriser» la mise en place de «parcours d’accompagnement dans la foi des personnes homosexuelles». De même les § 55 et § 148, sur la participation des femmes («une question de justice») et qui recommandent de faire aux femmes «des espaces dans les processus décisionnels, même quand elles ne demandent pas spécifiquement des responsabilités ministérielles», ont-ils créé des résistances chez les pères synodaux… Il faut ainsi une courageuse conversion culturelle et un changement dans la pratique pastorale quotidienne, demande le document. Car les femmes doivent être présentes à tous les niveaux, y compris aux fonctions de responsabilité. Les jeunes le demandent avec force. Il est néanmoins difficile de dire si les 30 à 40 % d’évêques qui se sont chaque fois prononcés contre ces points regrettaient un texte trop avancé ou, au contraire, trop en retrait.  » Nous avons souhaités vous donnez accès à un blog qui résume parfaitement le thème trop avancé ou trop en retrait. Ceci sur « Le blog de deux paroissiens-progressistes »

Le document final du synode des jeunes est trop consensuel

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le temps n’est-il pas venu d’appeler autrement au ministère presbytéral

Durant le synode des Jeunes, un évêque belge, auxiliaire de Malines-Bruxelles, a réouvert une boîte de Pandore en disant à l’assemblée réunie : « la vocation ne vient pas subitement, c’est un appel », réinterrogeant ainsi ce que signifie véritablement ce terme. « Il est important, ajoutait-il, d’insister sur le fait que les ministères sont d’abord et avant tout un appel de l’Église. On n’a jamais vu, même s’il peut en exister qui l’espèrent, quelqu’un qui dise « j’ai la vocation d’évêque ». » La pratique de l’appel des diacres va aussi en ce sens. Alors pourquoi, pour les prêtres, l’appel aurait-il une autre source ? L’on peut croire à juste titre que pour les religieux la vocation soit d’un autre type. Mais il s’agit ici d’inscrire cette réalité « sur un plan plus théologique de l’appel au ministère ecclésial plutôt que dans un contexte de crise des vocations ». Les ministères sont d’abord et avant tout un appel de l’Église qui cherche à donner au Peuple de Dieu les ministres dont elle a besoin.

Lire la suite

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

A la découverte des Écritures bibliques – Agathe Brosset –

Une quinzaine de personne étaient présentes samedi 6 octobre à St Bernard pour cette première rencontre à la découverte des Écritures avec Agathe Brosset.

Le 1er temps de questionnement où chacune et chacun à partir de post-it a pu exprimer ses questions, des désirs, nous a permis de dégager quelques axes de travail pour les prochaines rencontres :

Lire les Écritures : leur naissance, les genres littéraires, l’interprétation, Écritures = « Parole de Dieu » qu’est-ce-à dire ?

L’historicité des Écritures, la légitimité de leurs auteurs, les témoignages …

Le rapport entre Ancien et Nouveau Testament : Ne peut-on se contenter du nouveau testament et de la révélation de Jésus-Christ ? Pourquoi l’élection d’un peuple ? Comment la conscience religieuse juive est passée du polythéiste au monothéisme ? Que signifie l’accomplissement des Écritures ?

Au cours de cette première rencontre, nous avons déjà pris conscience que les Ecritures ont connu différentes étapes dans un long processus de compilation, de remaniement. L’exil à Babylone (587-537) constitue une étape d’une importance particulière. Le peuple d’Israël, privé de son roi, de sa terre, et de son Temple va éprouver le besoin de rassembler des chants, des récits, des textes, qui tissent son rapport à Dieu et donnent des interprétations diverses de son histoire, parfois, d’un même évènement. Écrits bien après les évènements qu’ils relatent, ces textes ont été corrigés, complétés, en fonction de la situation du moment et des populations auxquelles ils s’adressaient. Nous en avons un exemple avec le livre d’Isaïe écrits de trois périodes différentes. Et c’est vers 400 avant Jésus-Christ, au retour de l’exil à Babylone que les cinq premiers rouleaux de la Bible (la torah = Pentateuque : Genèse, Exode, Nombres, Lévitique, Deutéronome) trouvent leur forme actuelle.

En conclusion, la mise par écrit des livres de l’Ancien Testament s’est donc effectuée sur plusieurs siècles.

Il en est de même pour les écrits du nouveau testament, même si la période de rédaction est plus condensée.

Bref aperçu de ce que nous avons découvert au cours de cette première rencontre : une mise en appétit passionnante qui inaugure de l’intérêt des prochaines rencontres, les samedis 6 novembre et 1er décembre. Vous serez les bienvenus, même si vous  n’avez pas pu participer à la première.

Accès direct à l’invitation

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire