Journée CCB44 – Détail et contenu de la journée du 5 octobre

28 personnes (plus d’une dizaine s’étaient excusées prises par d’autres engagements) se sont retrouvées samedi 5 octobre pour la journée de rentrée de la CCB44 avec 2 temps importants : la réflexion autour du livre d’Albert Rouet « l’étonnement de croire » et l’année de la CCB44 avec le compte rendu du week-end national de la CCBF.

NB : Pour consulter les documents il vous suffit de cliquer sur les zones grisées.

 

« L’étonnement de croire » d’Albert Rouet

Après un bref résumé du livre d’Albert Rouet fait par Jean-Luc, Vonick nous a partagé la perception de l’indifférence qui apparaît dans son livre (voir le document « perception de l’indifférence »).

Et l’après-midi, nous étions invité à réfléchir sur les attitudes à inventer personnellement et collectivement face à l’indifférence c.f. « Invitation à rechercher d’autres attitudes de l’Eglise et des croyants »

 

La réflexion en petits groupes qui a suivi a permis de faire remonter quelques convictions fortes :

  • L’indifférence est plus large que l’indifférence religieuse. Elle est complexe et c’est une conséquence      sociétale.
  • L’indifférence ne signifie pas absence de spiritualité
  • Ne pas être bardé de certitudes
  • Cela nous implique chacun
  • Commencer par écouter
  • Pas besoin de l’Eglise institutionnelle pour exister
  • On a rendez-vous avec les « indifférents » de manière gratuite, de présence gratuite à l’image du Christ.
  • Emerveillement de l’Evangile qui naît à travers la pastorale de l’engendrement.
  • Face à cette indifférence, trouver la manière de dialoguer, rejoindre chaque personne dans toute son histoire,      son authenticité, son unicité. Mettre en lumière la profondeur de toute personne, percevoir chez les autres la recherche d’authenticité.
  • Préalable au dialogue = être et faire  ensemble
  • Trouver des lieux pour le dialogue, plonger dans d’autres lieux que ceux que nous fréquentons habituellement.
  • Changer notre langage et notre mode de communication au niveau personnel et au niveau collectif
  • L’importance de toujours réaffirmer qu’il faut aborder le christianisme non pas comme une doctrine, mais comme      un évènement et une Personne : l’avènement d’une Personne.
  • Nous sommes aussi l’Eglise
  • Garder le doute : le doute naît de l’inachèvement, non point pour contrecarrer la confiance  mais pour la laisser avancer.
  • L’aventure humaine, on n’a jamais fini de la découvrir – l’aventure chrétienne, on n’a jamais fini de la      découvrir car on n’a jamais fini de découvrir le Christ. Cela ouvre à  l’émerveillement.
  • Le risque, c’est la peur de perdre quelque chose. Mais de quoi avons-nous peur ?
  • On ne transmet que ce qu’on a vécu.

 

Ces quelques phrases ne reflètent pas bien évidemment la richesse des échanges en groupes. Difficile de rapporter une telle expérience.

Nous avions agrandi quelques citations significatives d’Albert Rouet (voir les citations)

Mais la suivante nous paraissait bien être le point d’orgue de la pensée d’Albert Rouet qui nous invite à prendre la route et faire son chemin… une conduite accompagnée :

« C’est donc au sein de cette faiblesse partagée, de ce lent compagnonnage des hommes blessés, de cette fréquentation de leurs plaies, parce qu’elle souffre des mêmes blessures humaines, que l’Eglise se rend supportable et crédible. Faute de cet enracinement, sa parole a beau tonner, elle flotte et ne traverse pas l’argile où s’isole les cœurs. »

Une célébration de la Parole concluait notre journée autour du récit d’Emmaüs.

 

L’année de la CCB44

 Retrouvez les prochaines dates :

 Groupe « Ecouter et Agir » = vendredi 11 octobre 17h à Ste Bernadette d’Orvault – objectifs : repérer les initiatives intéressantes du diocèse.

 « Faire communauté chrétienne » = lundi 4 novembre de 18h30 à 22h à la Salle Larose

 Groupe Parole : Samedi 9 novembre de 9h30 à 12h – Salle Larose

 Groupe «  Se former » = vendredi 15 novembre de 14h30 à 16h30

 Journée de rencontre et de réflexion : samedi 7 décembre de 10h à 16h, avec Agathe Brosset à partir de son livre « L’Eglise de la rencontre » – probablement aux Naudières. Précision ultérieure. 

Conférences prévues avec :

  • Gaël Giraud (Jésuite) sur « L’illusion financière »
  • André Fossion (Jésuite) sur « Modernité et Béatitudes »
  • Jean-Marie Moux, théologien, prêtre de la Mission de France, « Agir et résister en chrétiens, au nom de quoi ? » (livre qui vient de sortir).

Les dates ne sont pas encore précisées.

 Compte rendu du week-end national de la CCBF.

 Nous étions 10 de la CCB44 à y participer sur les 183 participants au niveau national. Un week-end riche de rencontres, de partages, d’échanges d’expériences, de projets. Un week-end fortement apprécié par tous, l’un de nous faisant remarquer que nous avions pris conscience que nous faisions partie d’un ensemble et que nous avons fait « corps ».

 Vide grenier du vendredi soir – Forum des groupes – Conférence d’André Fossion (Béatitudes et Modernité) remarquable. Logistique, chanteurs et travail des groupes (22 en France) également apprécié.

Nous évoquons le travail de la CCB Lyon sur « Eglise 2030 ». Une projection de l’Eglise en 2030 sur le diocèse de Lyon très intéressante et très constructive, si l’Evêque et les prêtres veulent bien s’en servir. Pourquoi ne pas faire la même chose sur le diocèse de Nantes ? De même que le synode virtuel fait par la CCBLille.

Retrouver tous les documents en ligne sur le site de la CCBF  vous pourrez en particulier voir le plan de la conférence du pére Fossion sur la Modernité et Béatitudes.

Une réponse à Journée CCB44 – Détail et contenu de la journée du 5 octobre

  1. Ping : Conférence Catholique des Baptisé-e-s 44 » Archives du site » Echo de notre Journée du 5 octobre 2013 – CCB 44

Les commentaires sont fermés.