Lettre inter-groupes – Décembre 2019 – Numéro 17 – La Vie de la Conférence

Après nos Assises, animées et passionnantes, chacun est retourné dans sa ville, nourri d’expériences nouvelles et d’idées à tester.

Parmi nos initiatives qui ont montré leur pertinence, en rencontrant une vraie demande, les « groupes Matthieu » qui, cette saison, deviennent « groupes Jésus ». Nous dépassons les 600 inscriptions (groupes et individuelles) ! Toute une sensibilité cherche à se nourrir, où et comment s’exprimer. Nous avons vu au cours de notre réunion qu’il importe de faire du lien entre les groupes Conférence des baptisé-e-s et les groupes Jésus pour élargir concrètement nos réseaux. Par ex. participer comme membre de la CCBF aux groupes Jésus, organiser des temps conviviaux CCBF locale et groupes Jésus (avec conférences ou pas), voilà des moyens naturels et simples d’avancer là où nous sommes.

Les rencontres de délégués des groupes locaux répondent à leurs fonctions : faire le point sur les avancées ici et là, étudier les meilleurs moyens de se rendre visibles et audibles localement, de fédérer des initiatives, voire d’être pivot de projets porteurs, ouvrant une espérance, un espace de liberté. « Non pas en enfants soumis que nous étions dans l’Eglise d’hier, mais en adultes responsables que nous devenons » : une mutation joliment exprimée dans ce bulletin.

Les échanges sont riches, enrichissants ; ils permettent de prendre de la distance, de réfléchir à son propre contexte. Si on note l’émergence de nombreux « collectifs » explicites, et aussi de réseaux plus informels, on constate que la création d’évènements génère toujours de nouveaux contacts et déclenche des alliances, voire des mobilisations. Pour passer de l’implicite à l’explicite, ce sillon est donc à creuser. Reste à développer le travail en région😊

Parce que nous portons aussi l’espoir de ceux qui ne peuvent, n’osent pas encore s’exprimer, soyons porteurs de dynamiques qui affranchissent. « Le peuple de Dieu est en marche » dit le chant… À nous de l’aider dans ce chemin. Il revient alors à la CCBF toute entière d’émerger significativement dans l’espace public. Et nous nous y employons manifestement tous ensemble. Un joyeux Noël à chacun !

Anne René-Bazin, Christine Tasset, Paule Zellitch

La Lettre inter – Groupes dans son intégralité  ici.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.